Bonjour ! Nice Nac n'est plus d'actualité, mais le site reste en fonction pour ceux qui souhaiteraient le consulter. Nos gerbilles sont à la retraite et ne font plus de portées. Nous mettons aussi fin aux gardes de rongeurs. Merci de votre visite !
 
 

   
 
       
Actualité
 
Newsletter
 
Livre d'or
 
Contacts
 
Forum
    
La génétique, étudiée notamment en Neurosciences, s'intéresse à l'hérédité, la naissance et la transmission de caractères de générations en générations. Les éleveurs mettaient déjà en pratique, de façon empirique, le principe de la génétique en sélectionnant leurs "meilleurs" animaux pour la reproduction. Mais la grande avancée de la génétique ne s'est pas initiée chez l'animal, mais les plantes. Le père fondateur de la génétique, Gregor Johann Mendel, a commencé par créer un jardin et a étudié de manière rationnelle et scientifique, sur les plantes, les formations des hybrides, les lois des origines. Son travail sur les petits pois, leurs couleurs, formes, graines etc. s’est ensuite étendu à tous les êtres vivants et nous a conduit vers bien d’autres études.

L'étude de la génétique des petits pois par Gregor Johann Mendel
 
   
Nomemclature de la génétique :
 
Avant toute chose, si vous ne voulez pas que la génétique soit totalement indigeste, vous devez assimiler les notions de base.
Chromosome : Les chromosomes, formés de deux longues molécules d'ADN condensées, dites chromatides, permettent une division égale des gènes lors de la
division cellulaire. Une espèce possède un nombre et une forme identiques de chromosomes. La gerbille se caractérise par 44 chromosomes. Les chromosomes non-sexuels sont dit  chromosomes autosomiques, sur lesquels on trouve des paires de gènes autosomiques. Les chromosomes sexuels quant à eux sont nommés gonosomiques, y logent, les gènes gonosomiques.
Chromosome gerbille
Espèces
Homme Gerbille Rat Souris Cobaye Hamster Cheval Chien
Chromosomes 46 44 42 40 16 22 64 78
ADN : L'acide désoxyribonucléique, plus connue sous le nom d'ADN, est l'un des composants des chromosomes. Cette molécule que l'on retrouve dans les cellules vivantes, est un support de l'information génétique héréditaire. ADN de rongeur
Gène : aa = Un gène.
Séquence d'ADN qui composent un chromosome, assurant la transmission d'un caractère héréditaire. Ces caractères peuvent être par exemple des pigments pour la couleur du poil de la gerbille. Chaque gène est composé de 2 allèles, chez la gerbille, les couleurs sont définies par les gènes aa cc dd ee gg pp spsp.

Génome : Ensemble des gènes, de façon globale.

Le génotype : A/a
Gènes d’un individu étudiés en rapport à des caractères biologiques. Par exemple chez la gerbille on s'intéresse principalement aux caractères qui établissent la pigmentation de ses poils, ongles, moustaches et yeux. Concept en opposition au phénotype.

Le phénotype : (A)
Apparence de l’individu, physiologique, comportement (grandes oreilles, groupe sanguin).
On ne tient pas compte des 2 allèles, on s'intéresse au résultat de leur union.

Locus : Emplacement précis et immuable sur le chromosome.

Consanguinité : On parle de consanguinité quand deux individus parents se reproduisent et obtiennent une descendance.

Cellule : Les cellules assurent les différentes fonctions de l'organisme. L'ADN est transcrit, les protéines sont synthétisées etc., permettant la division cellulaire, qui en bref maintient l'organisme en vie.


21 paires de chromosomes + chromosomes sexuels X Y = Une cellule

Protéines : Les grandes molécules que sont les protéines ont de nombreuses fonctions au sein de la cellule, structure, stockage, communication, expression des gènes etc.

Le caractère : Expression phénotypique du gène. Un caractère peut avoir différents aspects (caractère couleur des yeux).

Les allèles : Différents états du gène, qui diffère au niveau de la composition clinique de la molécule d’ADN. Exemple : Aa. A et a sont chacun un allèle.

Allèle dominant : Noté en majuscule. Cet allèle inhibe l'effet de l'allèle récessif.

Allèle récessif : Inscrit en minuscule. Son action est jugulée par les allèles dominants.


Homozygote / hétérozygote :

Homozygotes : La paire d'allèles composant un caractère sont identiques.
Hétérozygotes : Le caractère est constitué de deux allèles distinc
ts.
 
AA   Homozygote dominant
(A)
Deux allèles dominants, on obtient donc le phénotype (A).
 
Aa    Hétérozygote  (A)
L'allèle A domine a, il en résulte (A).
 
aa    Homozygote récessif a
Deux allèles récessifs s'expriment.


Porteur : Gerbille dont le génotype est constitué d'un allèle récessif, qui ne modifie pas l'aspect de la gerbille, mais qui peut être transmis lors de la reproduction.
Exemple : Gerbille siamoise porteuse yeux rouges 
aa c[chm]c[h] D- E- G- Pp L'allèle p ne suffit pas à ce que l'animal ai les yeux rouges, mais ses petits peuvent en hériter.

Mutation : Transformation de l'apparence d'un caractère. A la base il n'existait qu'une couleur chez la gerbille : L'Agouti. La mutation s'est produite dans les cellules sexuelles et a parmis aux diverses couleurs de ce rongeur d'apparaitre. Il n'arrive que rarement que les exons mutés aient un effet sur le métabolisme. Quand ils y parviennent, cela peut se transcrire par une apoptose.


Epistasie :
Deux gènes ou plus agissent parfois sur le même caractère phénotypique.

Hypostasie :
Certains gènes peuvent masquer la manifestation d’autres gènes.


Pléiotropie :
Un gène qui agit en même temps sur différents caractères. Dans ce cas, cela peut causer de graves problèmes aux homozygotes. C’est ainsi le cas des gerbilles spsp, dont les caractères manquants sont si importants, que les rongeurs sont létaux.


Monohybridisme :
Croisement génétique de caractères "pures". Un seul caractère peut se dégager, dans ce cas nous observons un cas d'hérédité autosomique dominante, sachant que A > a, nous obtenons 100% de (A).
A/A x a/a A A
a A/a A/a
a A/a A/a

Dihybridisme : Croisement génétique concernant deux caractères, portés par des chromosomes différents. On en déduit ici 75% de (A) et 25% de (a).

A/a x A/a A a
A A/a A/a
a A/a a/a

Hérédité autosomique dominante : (A) > (a), donc un individu (a) a au moins un parent porteur de a et un individu A/A ne peut transmettre a.

Hérédité autosomique dominante Une gerbille aux yeux rubis (p) se reproduit avec une (P) aux yeux noirs. Trois de leurs bébés aux yeux rubis sont (p) et le quatrième est (P). Ce dernier donne naissance avec un rongeur (p), à une gerbille (P) et un autre (P), qui devient parent d'un jeune (p) avec un rongeur (p).
 
On assiste à une transmission sans saut de génération :
Une gerbille (P) a 100% ou 50% de chance de transmettre P a ses petits
.

Hérédité autosomique récessive :
Hérédité autosomique récessive

Deux rongeurs (P) voient venir au monde des bébés (P), (P), (P) et (p).

On peut noter ici un saut de génération : Un individu (p) a 100% de chance de transmettre le gène p à chacun de ses petits. Car p étant récessif, l'individu (p) ne peut qu'être p/p.

Dans notre schéma, un individu (p) a deux parents (P), c’est bien un gène récessif, transmis par des porteurs P/p.

Hérédité autosomique codominante : Aucune allèle ne prend le dessus, les deux s'expriment avec la même intensité. Exemple c[h] et c[chm] sont codominants.

Le B.A BA de la génétique :
 
Comment trouver le code génétique d'une gerbille ?

(A)    x   (A)

A/A   x  A/- = A/a ou A/A, on ne sait pas.

Si on note des descendants portant le gène récessif a, l’un des deux rongeurs parents doit porter le gène a.

Toujours chercher le génotype des gerbilles qui expriment le caractère récessif en premier, pour remonter vers les caractères dominants.


Comment nait le bébé gerbille ?
 

Chaque gène est composé de 2 allèles. Les parents transmettent chacun un allèle pour composer le gène d'un bébé. Le fonctionnement est le même pour tous les gènes du bébé, voit alors le jour un rongeur à la fois unique et issu du mélange des allèles de ses parents.

Détermination du sexe des bébés :
Transmission du gène sexuel Le sexe féminin se caractérise par le génotype XX, tandis que le mâle est XY. La cellule sexuelle mâle, le spermatozoïde X ou Y va féconder une ovule X de la mère. Le bébé a une chance sur deux que son génotype soit XY ou XX.
 
La rationalisation de la génétique :
 
Expériences réalisées sur l’hérédité :

Comportements héréditaires
 
Les sujets de cette expérience sont des souris, dont l'activité motrice est en openfield. On observe chez elles différents comportements :

Les individus dits « explorateurs » sont reproduits ensemble et de même pour les « timides ». L’activité motrice est mesurée chez chaque génération. On constate que les caractères se transmettent, ainsi une descendance de gerbilles «exploratrices » verra ce caractère de plus en plus poussé et inversement. D’où l’intérêt d’adopter ses gerbilles dans des élevages plutôt qu’en animalerie, où l’environnement est moins propice à un bon épanouissement. Ce phénomène est aussi observé pour le grattage par chez la gerbille. Les gerbilles qui grattent auront des bébés qui gratteront davantage.


Hérédité dans le métabolisme

Cette expérience analyse la reproduction de poules engraissées. On observe qu'au fil des générations, les animaux sont de plus en plus gras. La conclusion qui s'impose alors est qu'il existe une hérédité dans le métabolisme.
 

Année 1965 1975 1985 1999
Poids (g) 1540 1560 1670 2140


L’hérédité Mendélienne :

Phénotype
Génotype
Caractère ventre blanc
Allèles
Blanc (A)
A Transmission de l'un ou l'autre sur un même locus.
Pas blanc (a)
a
 
Retro croisement ou Backcross

Parents (D) x (d) races pures

Génération 1 : 100% (D) x (d)

Génération 2 : 50% (D) et 50% (d)


D d
d D/d
(D)
d/d
(d)
d D/d
(D)
d/d
(d)

Loi 1 de Mendel

Génération 1 : Homogène de type parental avec caractère dominant.

Loi 2 de Mendel

2ème génération : Les caractères parentaux récessifs réapparaissent inchangés d’où la notion de pureté des facteurs.

Loi 3 de Mendel

La troisième génération témoigne d'une scission indépendante des caractères héréditaires.

 
Les normes d'écritures du génotype :
 
La génétique a l'avantage d'être universelle. Si vous vous rendez sur des sites de gerbilles allemands ou anglais, les codes génétiques des gerbilles seront représentés de la même façon. Pour conserver cette qualité d'universalité, des normes d'écritures du génotype ont été établies.

 
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement